La Certification bio GOTS

Les consommateurs sont de plus en plus conscients du lien entre nourriture et santé. Cela explique notamment la popularité croissante de l’alimentation bio. Et, c’est sans surprise que d’autres secteurs, hors alimentaires, se convertissent à leur tour à l’écologie : les secteurs de la mode et des emballages font partie de ceux qui promeuvent activement le coton biologique et ses bienfaits.

Le coton conventionnel en quelques mots

En plus d’être une des cultures les plus intensives au monde, le « coton conventionnel » est très gourmand en pesticides et, par conséquence, en eau. La culture du "coton conventionnel" est fortement critiquée, à juste titre, car la ‘fast fashion’et les habitudes d'achat des consommateurs ont ajouté une forte pression pour une offre constamment renouvelée.

Bien entendu, les pesticides utilisés ont un effet extrêmement néfaste sur l’air, l’eau, le sol, et sur la santé des fermiers et des villageois. Des milliers de cas de fermiers succombant à des maladies directement attribuées à ces produits chimiques ont été répertoriés.

 

Une alternative éthique

La culture du coton étant fortement polluante, alterfab a choisi, en guise d’alternative au plastique, le coton bio. Un des objectifs d’alterfab est d’augmenter la sensibilisation sur le coton certifié GOTS. Un produit GOTS signifie que le coton est cultivé de façon biologique, c’est-à-dire sans l’utilisation de produits chimiques néfastes, ET que tout le processus de transformation du coton respecte des critères sociaux et environnementaux pré-définis. Contrairement à d’autres secteurs, celui de la cosmétique pour ne citer qu’un seul, le coton bio répond à un standard unique : GOTS. Découvrez ci-dessous ce que requière le GOTS.

En savoir plus

 

Cherchez le logo GOTS !

Pour qu’un produit soit certifié GOTS :

  • 95% des matières premières/fibres utilisées doivent avoir été cultivées biologiquement
  • Les fermes doivent être certifiées pour assurer la traçabilité du coton
  • Les graines utilisées pour la culture doivent être naturelles, non traitées et sans OGM
  • La rotation des cultures est une nécessité pour assurer l’oxygénation du sol, et la rétention de l’humidité par l’augmentation des matières organiques
  • La consommation de l’eau est réduite de moitié car les pesticides, imposant beaucoup d’arrosage, sont bannis
  • Les matières premières doivent être converties du fil au tissu dans des installations certifiées. Il en est de même pour les traitements d’ennoblissement.
  • Un suivi constant de l’utilisation de l’eau et de l’électricité utilisées de la culture du coton à la production du produit fini doit être effectué.
  • Les différentes étapes de transformation doivent être surveillées pour assurer que toutes les teintures/traitements chimiques respectent les conditions prédéfinies sur la toxicité et la biodégradabilité.
  • La sérigraphie et la teinture doivent être effectuées avec de l’encre ou des pigments à l’eau à faible impact, sans métaux lourds.
  • Les unités de fabrication doivent adhérer aux plus hauts critères de sécurité des travailleurs.
  • Des conditions de travail propres et hygiéniques doivent être respectées pour tous les travailleurs incluant les unités de couture et d’emballage.
  • Ne sont tolérés aucune main-d’œuvre infantile, aucune discrimination de races, de castes, de religion ou de sexe, et aucun horaire excessif.

Chaque étape de la chaîne d’approvisionnement est évaluée de façon indépendante. Quand une entreprise respecte les normes dictées par GOTS, ses produits obtiennent la labellisation GOTS, et peuvent présenter l’étiquette GOTS. Ainsi, un produit GOTS est dit bio car le respect du social et de l’écologie porte sur toute la transformation (des fermiers à la confection en passant par la filature, le tissage et la sérigraphie).

French